Interwiew: Rossiyskaya gazeta RG & RIA Novosti

Traduction effectuée par Nadine :

Sur la Place Rouge avec l’ours

 

 

Mireille Mathieu est arrivée en Russie, représentant en elle seule, trois personnes : elle est le porte-bonheur du festival « Spasskaya Tower », la participante et l’une des invitées les plus attendues. D’après la tradition, elle voyage avec sa famille qui font partie de la délégation de huit personnes, arrivées dans l’aéroport Sheremetyevo.

 

Etats le porte-bonheur du festival, Mireille Mathieu avait parfaitement le droit de venir comme tous les invités VIP juste la veille du spectacle qui sera officiellement ouvert samedi, le 26 août à 20h. Main non ! Mireille est arrivée parmi les premiers.

 

« Elle était la première, les orchestres et les participants vont arriver jusqu’au 24 août », a précisé le directeur du festival Sergueï Smirnov.

 

  • Vous avez quatre jours avant le festival, qu’allez-vous faire pendant ce temps-là?

MM: Le plus important ce sont les répétitions. Je vais aller à l’église de Saint Nicolas à Khamovniki. J’y connait tout le monde et je les embrasse. Je connais beaucoup de paroissiens. Peut-être je vais un peu me promener dans la ville s’il fait beau mais le plus important pour moi, ce sont des répétitions.

 

  • Lors de votre dernière visite au festival, un ours est arrivé en carrosse vous apportant le samovar en dansant. On vous a vu très surprise, vous n’étiez pas au courant?

MM: Pour moi, c’était une surprise et puis même si tu sais quelque chose et tu vois cet animal imposant devant toi, cela te surprend dans tous les cas.

 

  • Donc, vous ne savez pas quelle surprise les organisateurs vous ont-ils réservé cette fois-ci? Peut-être quelque chose d’extraordinaire car le festival fête son jubilé? Vous êtes le porte-bonheur du festival et vous avez tous les droits de dire votre mot. Par exemple, vous pourriez dire : ne pas offrir de samovar et ne pas danser avec des ours…

MM: Non, je n’ai jamais demandé des choses pareilles. « Spasskaya Tower » c’est la spontanéité, c’est la chaleur humaine, c’est la belle musique. C’est le plus important…

 

  • Lors d’une de vos visites, les organisateurs ont voulu vous faire encore une surprise. Valéry Khalilov devrait vous saluer en français mais il ne l’a pas réussi. La dernière goutte qui a fait déborder le vase c’était un article dans un journal qui avait parlé d’une « salutation en français ». Alors, il a dit « non, je ne vais pas le faire, je suis général et pas linguiste ». Nous avons beaucoup rigolé avec lui se rappelant cet incident. Je me suis rappelé cette histoire pour demander votre avis. Un grand homme et un grand musicien est tragiquement décédé. C’est une perte immense et un gros chagrin.  Cependant comme l’a dit son ami le commandant du Kremlin Sergueï Khlebnikov « il nous regarde de là-haut et il ne veut pas qu’on pleure mais qu’on rigole ». Vous partagez son avis?

MM: Lorsque nous allons nous produire sur la Place Rouge, nous allons lui rendre hommage, nous chanterons pour lui. Il est avec nous. Il a beaucoup fait pour que ce festival de jubilé ait lieu.

 

  • Dans votre livre, sorti en 1991 il y a un épisode où vous évoquez votre enfance et vous avez dit que si vous rencontriez une fée, vous lui demanderiez de vivre dans une grande roseraie.

MM: À vrai dire, je ne sais même plus que j’avais écrit cela mais c’est tellement beau. J’adore les fleurs, ce serait une très bonne idée.

 

  • Il existe même une sorte de roses qui porte votre nom…

MM: Oui, ces roses ont été cultivées en Allemagne.

 

  • Et si vous rencontririez cette fée de votre enfance aujourd’hui qu’auriez-vous demandé?

MM: Je ne veux pas apporter de la tristesse. Le Bon Dieu peut faire tout et la fée aussi. Mais si je l’avais rencontré, je lui aurais demandé de nous rendre notre maman. Je l’aimerais plus que tout dans le monde mais je ne peux pas en parler sinon je vais encore pleurer.

 

  • Tout le monde qui vient au festival sait que vous êtes officier. Mais sérieusement, un président français a fait de vous un officier et l’autre vous a décorée du Légion d’honneur.

MM: Oui, Jacques Chirac a fait de moi un chevalier et Nicolas Sarkozy un officier.

Mireille Mathieu recevra une décoration de l’Institut de Pouchkine le 14 mars 2018 au Kremlin

La chanteuse légendaire française Mireille Mathieu est devenue l’ambassadrice de la chanson russe et elle sera décorée par l’Institut de Pouchkine lors de son concert le 14 mars 2018 sur la scène du palais du Kremlin.

« J’aime chanter en russe et je suis devenue l’ambassadrice de ka chanson russe. On doit me remettre cette décoration lors du concert au Kremlin le 14 mars. Il y aura beaucoup d’enfants et je suis très heureuse », a avoué Mireille aux journalistes.

Ochi Chernye

28-08-2017 , Merci à Nadine pour les vidéos des hautes performances de Mireille.

"Sous le ciel de Paris" en duo avec Zara

Non, je ne regrette rien